Liège : les à-côté du congrès de l’UCP2F


Du 1er au 3 mai 2014, le 33ème congrès de l’Union des Clubs de la Presse de France et Francophones (UCP2F) s’est déroulé à Liège, en Belgique.

 

 

Au- delà des ateliers riches de débats et d’échanges, c’était aussi l’occasion de découvrir une ville, ses habitants, sa culture, son histoire. 

Liège, ville francophone, capitale économique de Wallonie, a dévoilé quelques-uns de ses atouts aux congressistes venus de France, Bulgarie, Grèce, Liban et Martinique.

 

Le premier contact avec Liège, c’est dans une gare à ciel ouvert aux allures de cathédrale, aux volumes magnifiques, des voûtes d’arcs, un éclairage naturel laissent présager d’un séjour agréable. Projet réalisé par le célèbre architecte espagnol Santiago Calatrava Valls, la gare de Liège-Guillemins est l’une des plus spectaculaires d’Europe.


 

 La gare de Liège-Guillemins, une véritable oeuvre d’art

 

 


Un peu de tourisme industriel…

 

Un authentique site de charbonnage, situé entre Liège et Maastricht, Blegny – Mine invite ses visiteurs à – 30 puis – 60 mètres de profondeur, à découvrir le processus d’extraction du charbon, la vie et le travail des mineurs. Ce site est classé au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 2012.

 

 

​   Les martiniquais à la mine!

 

 

Enfilez une veste et un casque ! Entamez la descente dans la cage, que « les gueules noires” empruntaient.

 

 

 

​       Michel porte son casque noir depuis 58 ans.

 

 

Michel, œil vif, pied agile et un humour hors pair, ancien mineur qui a débuté à 14 ans (il en a 72 aujourd’hui) précise à travers ses anecdotes l’histoire du charbon : les machines, la matière (charbon et pierre), la taille, le bruit, le travail des hommes et des animaux (chevaux, canaris, rats…) : vivre le temps d’une visite, l’univers à la fois dur et passionnant des mineurs !!

 

 

  

           Temps d’explication au fond de la mine

 

 

 

Pas de congrès sans protocole. Réception au Palais Provincial, situé à la place Saint – Lambert. Un édifice majestueux du 16ème siècle qui abrite les débats des députés de la Province de Liège.  

 


Les congressistes ont siégé dans la salle plénière.

 

 

Un moment d’échanges avec la députée provinciale  Katty Firquet. L’élue a tenu à saluer l’ensemble des délégations en insistant notamment sur la francophonie et les liens qui réunissent toutes les associations membres de l’UCP2F.

 

Claude Bourgrainville, président du CPM a remis un cadeau à la députée Firquet et a lancé une invitation à découvrir la Martinique.

 

Toujours sur cette place, découverte de deux personnages : Tchantchès et Nanesse embarqués dans un avion. Vêtus du costume typique des ouvriers de la fin du 19ème   dans le nord de l’Europe, ils incarnent l’esprit frondeur des Liégeois. 

Cet esprit frondeur se retrouve la nuit, autour du « carré » entre musique et convivialité.

 

 


​Un avion au passé riche, escale obligée sur la place

 

La gastronomie liégeoise…

 

La Belgique est réputée pour ses frites. Comment y séjourner sans les goûter ?!

Après une ballade dans le centre – ville, petite dégustation de frites belges accompagnées de mayonnaise. Mais ce n’est pas la seule spécialité…

 

 

​                             Bon appétit!

 

 

Entre crêpe et gaufre, une friandise garnie de confiture et arrosée de sirop, à déguster avec une bonne tasse de café ou de thé : le lacquemant. Une spécialité exclusive de Liège avec une recette dont le secret est bien gardé par une dame de 82 ans toujours au fourneau.

 

Autre plat, les boulets liégeois : des boulettes de viande (porc et bœuf) accompagnées de frites ou de pommes nature, avec une sauce légèrement sucrée…

Ah oui, et pour arroser les fins de soirées, un petit péket, liqueur à base de genièvre.

 

Multiples découvertes, moments conviviaux, repas joyeux… Liège c’est aussi ça !! Le 33ème congrès de l’UCP2F aura permis d’aller au plus près de certaines réalités de Liège, un déplacement apprécié par la délégation de Martinique.

Share